Allergie au pollen en hiver : comment en venir à bout ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Les pollens sont des composés microscopiques, qui sont les éléments de reproduction mâles des plantes. Ils sont disséminés dans l'air (par le vent), afin d'être déposés sur des terrains fertiles permettant aux plantes de se reproduire et de croître.

Les périodes de pollinisation (périodes de reproduction des plantes) sont généralement concentrées au printemps, époque de renouveau naturel. Cependant, il est possible que certaines personnes allergiques présentes des réactions allergiques pendant la période hivernale.

Pourquoi des allergies en hiver ?

En hiver, ce sont les pollens d'arbre qui sont mis en cause : cyprès, noisetiers, aulnes, frênes, empoisonnent la vie des individus souffrant d'allergies.

Comment se manifestent-elles ?

Le rhume des foins ou la rhinite allergique sont les principales manifestations de ces allergies.

Les symptômes sont caractéristiques :

  • rougeurs au niveau des yeux, picotements ;
  • éternuements ;
  • écoulement nasal ;
  • larmoiements ;
  • démangeaisons ;
  • dans certains cas, crises d'asthme ou affections respiratoires (bronchites).

Que faire pour s'en débarrasser ?

Que faire pour s'en débarrasser si vous êtes dans ce cas et présentez ces symptômes pendant la période hivernale ?

  • Consultez votre médecin qui vous dirigera vers un allergologue. Il vous prescrira un traitement anti-histaminique ou des corticoïdes. Des tests cutanés permettront également de déterminer l'allergène responsable.
  • Il existe également dans le commerce un appareil nasal anti-allergie (coût d'achat modique), qui permet de diminuer les symptômes. Il se présente sous la forme d'embouts à introduire dans les narines.
  • L'application de rayons lumineux (photothérapie) pendant quelques minutes, plusieurs fois par jour, a un effet efficace sur les symptômes de rhinite allergique et le rhume des foins.
  • Au quotidien aérez bien votre maison le matin et protégez vos muqueuses nasales avec un film naturel protecteur au niveau des ailes du nez (pommade Homéoplasmine®, par exemple) afin de bloquer les poussières et les pollens. Par ailleurs limitez les sorties dans la nature au cours de l'après-midi lors des pics de pollen.
  • Supplémentez-vous avec des probiotiques favorisant la bonne flore intestinale qui lutte contre les allergies. Prenez aussi des compléments alimentaires riches en vitamine D et en vitamine C (camu-camu, acérola, cynorrhodon, argousier…).
  • Vous pouvez également limiter les symptômes en ayant recours aux huiles essentielles (HE).
    • Réalisez un mélange, dans un flacon de 20 ml, de 90 gouttes d'HE de camomille allemande (matricaire) ou de camomille bleue et 30 gouttes d'HE de katrafay ou d'HE de poivre noir complétées par de l'huile végétale de jojoba. Agitez bien et appliquez 15 gouttes de cette préparation 5 fois par jour au niveau d'un avant-bras. En parallèle, procédez à un traitement de fond en respirant régulièrement de l'HE de camomille (allemande ou bleue) dans un mouchoir.
    • Concevez un stick aromatique à la fois anti‑allergique, anti-inflammatoire, décongestionnant et calmant en mélangeant 10 gouttes d'HE de basilic indien (Ocimum basilicum), 3 gouttes d'HE de camomille romaine et d'HE de camomille allemande, 2 gouttes d'HE d'eucalyptus radié et d'HE d'arolle (Pinus cembra). Prenez un stick inhalateur doté d'une mèche de coton vierge et imprégnez-la des huiles essentielles dans les proportions indiquées. Remettez le coton dans l’inhalateur, refermez et votre stick est prêt à l’emploi. Respirez plusieurs fois par jour, selon les besoins.
    • Plus simplement, vous pouvez, en cas de crise allergique, prendre une goutte d’HE de camomille romaine ou d’estragon (Artemisia dracunculus) sur un support tel qu'un morceau de sucre roux, une cuillerée de miel ou encore cuillerée d’huile d’olive…). Renouvelez cette prise tous les quarts d'heure pendant 1 heure (quatre prises).
  • En gemmothérapie, ayez recours aux bourgeons de cassis (Ribes nigrum), de noisetier (Corylus avellana) et de viorne lantane (Viburnum lantana). Mettez 10 ml de chaque dans un flacon de 30 ml et prenez chaque matin 10 à 15 gouttes de ce mélange (pur ou dilué dans un peu d’eau de source). Poursuivez pendant 3 semaines.

Tout sur les allergies respiratoires :

Ces pros peuvent vous aider