Allergies aux chaussures et vêtements neufs : causes et prévention

Sommaire

Les éléments contenus dans les chaussures et vêtements neufs peuvent entraîner de graves réactions allergiques.

En effet, à la fabrication, les cuirs et textiles sont imprégnés de substances qui peuvent être toxiques et allergisantes.

Quelles sont ces substances, et comment limiter la réaction allergique ?

Prévention allergies aux chaussures : attention au bon marché

Principaux allergènes des chaussures

Les principaux allergènes présents dans les chaussures sont :

  • les sels de chrome, utilisés pour tanner le cuir ;
  • les additifs du caoutchouc ;
  • la colophane : c'est le résidu solide qu'on obtient lorsqu'on distille de la térébenthine. La térébenthine est récoltée sur les arbres produisant de la résine, notamment sur les pins. La colophane est donc, à l'origine, une substance naturelle ; toutefois, chimiquement transformée, elle sert à la fabrication de colle, de chewing-gums ou de peinture : on la retrouve notamment dans le vernis des chaussures en cuir.
  • le phénoplaste, ou "résine phénol-formaldéhyde", qui est une sorte de plastique.

Éviter les réactions allergiques : quelques précautions

Les éléments utilisés pour fabriquer les chaussures n'étant jamais clairement précisés, il peut être difficile d'éviter l'élément auquel vous êtes allergique. Vous pouvez toutefois prendre quelques précautions :

  • Portez vos chaussures avec des chaussettes.
  • Évitez que vos chaussures soient trempées ou que vos pieds soient mouillés, l'humidité favorisant les allergies.

Chaussures bon marché ou fabriquées en Chine

Attention, en 2013 on constatait le retrait du commerce de plus de 8 300 paires de chaussures en raison d'un taux excessif de chrome VI. Le chrome VI se forme pendant que le cuir est tanné et que les différents produits chimiques sont mélangés. Les fabricants savent qu'il faut en limiter la formation mais pour cela, le tannage doit être bien maîtrisé, ce qui n'est pas toujours le cas. En effet, pour réduire les coûts de production, le tannage peut être effectué par des ouvriers peu qualifiés et mal formés. Si vous avez déjà constaté des allergies aux chaussures, préférez toujours miser sur la qualité, quitte à payer un peu plus !

En outre, certains pays utilisent des composants vraiment toxiques et extrêmement allergènes. C'est notamment le cas de la Chine : en 2008 et 2009, des chaussures d'origine chinoise avaient été contaminées par du diméthylfumarate (DMF). Cette substance peut-être pulvérisée sur les containers pour éviter la formation de champignons pendant le transport. On la retrouve parfois dans un petit sachet placé à l'intérieur de la chaussure pour les mêmes raisons. Or, le DMF est connu pour ses propriétés allergisantes et n'a pas manqué de provoquer de nombreuses réactions cutanées. D'ailleurs, depuis 2009, le DMF est interdit dans l'Union européenne. Cependant, chaque année, une dizaine de cas d’allergie au DMF est signalée, notamment dans des chaussures vraisemblablement importées illégalement.

Vêtements et allergies

Les vêtements sont également une source potentielle d'allergie de contact :

  • Toutefois, l'allergie est rarement due au textile lui-même.
  • Le plus souvent, elle est provoquée par le colorant ou par les substances ajoutées au textile pour améliorer sa qualité ou son toucher.

Vêtements : principales substances allergènes

Parmi les principales substances allergènes présentes dans les textiles, on retrouve :

  • Le formaldéhyde (plus connu sous le nom de formol), souvent présent dans les vêtements synthétiques : il confère aux tissus leurs propriétés infroissables, résistant et imperméable. Cependant, il est irritant pour la peau et peut déclencher des réactions allergiques, notamment de l'eczéma. À long terme, des pathologies respiratoires peuvent venir s'ajouter à ces troubles cutanés et il est suspecté de participer à l'apparition de certaines leucémies. Ne prenez donc pas vos petits boutons à la légère !
  • Les colorants dits "azoïques" : ils ont été proscrits en 2002 en Europe, car ils étaient dangereux pour la santé. Cependant, certains pays les utilisent encore, notamment le Bangladesh, l'Égypte ou le Sri Lanka.
  • Les phtalates (polytéréphtalate d’éthylène, aussi connu sous le nom de PET) : ils sont utilisés par les fabricants pour assouplir les plastiques. Ils sont notamment présents sur les inscriptions et décorations collées sur les vêtements. Ils peuvent également provoquer des irritations cutanées. Ingérés, ils peuvent provoquer une intoxication. Il faut donc être vigilant, et ne pas laisser les enfants mettre leurs imprimés à la bouche, d'autant que les phtalates sont également potentiellement impliqués dans la formations de tumeurs du foie et du testicule.

Éviter les réactions allergiques

Pour vous protéger contre les allergies liées aux textiles :

  • Évitez d'acheter des vêtements portant la mention « sans repassage », qui peuvent contenir du formaldéhyde.
  • Lavez vos vêtements plusieurs fois avant de les porter.
  • Évitez de porter à même la peau les vêtements dont vous n'êtes pas sûr.

Pour approfondir la question :

Pour en savoir plus sur les allergies cutanées, consultez notre page Allergies cutanées.

Victime d'une allergie cutanée ? Consultez nos fiches pratiques Apaiser les démangeaisons liées à une allergie et Soulager les problèmes de peau d'origine allergique.

Le déodorant que vous mettez avant de vous habiller peut aussi être à la source de votre allergie cutanée. Consultez notre astuce Comment choisir un déodorant en évitant les allergies.