Infection nasale : symptômes et mesures à prendre

Sommaire

L'organisme peut se retrouver infecté par tout un tas de choses plus ou moins ragoûtantes : virus, champignons, bactéries... Et votre nez n'y échappe pas : c'est la porte ouverte au rhume, à la rhinopharyngite, à une sinusite, et on en passe.

Mieux vaut agir dès les premiers symptômes de l’infection nasale pour éviter toute complication (otites, bronchites, crise d’asthme, etc.). Mais encore faut-il reconnaître lesdits symptômes.

Symptômes de l’infection nasale

Le principal symptôme est l’obstruction nasale. Quand un virus pénètre par le nez, l’organisme libère de l'histamine. Or l’histamine va augmenter l’afflux sanguin vers le nez et faire enfler les muqueuses nasales. En d'autres termes, vous avez le nez bouché.

Vous pouvez également avoir le nez qui coule. Quand le mucus s’accumule dans la partie arrière du nez, il arrive qu’il s’écoule dans la gorge entraînant des maux de gorge et une toux.

Les symptômes ci-dessus peuvent également être accompagnés de symptômes divers, comme :

  • des maux de tête,
  • des éternuements,
  • des douleurs,
  • une réduction d'odorat.

En cas d'infection nasale, il peut se créer une inflammation autour de la zone atteinte, qui va conduire à des picotements et démangeaisons désagréables. C'est ce que l'on appelle un prurit nasal.

Que faire en cas d’infection nasale ?

Plusieurs mesures sont à prendre en cas d'infection nasale :

  • Veillez à vous moucher régulièrement pour dégager votre nez des sécrétions qui l’encombrent. Utilisez des mouchoirs jetables et jetez-les dès la première utilisation.
  • Cela va sans dire, mais lavez-vous les mains régulièrement.
  • Faites des lavages de nez avec de l’eau de mer :
    • penchez votre tête puis pulvérisez de l’eau de mer dans chaque narine ;
    • bouchez l’autre narine ;
    • le liquide va s’écouler et nettoyer la narine non bouchée ;
    • mouchez-vous juste après ;
    • si vous avez un médicament à prendre par spray nasal, faites le lavage avant de le prendre.

Vous pouvez fabriquer vous-même votre lavement salé, avec :

  • 1 litre d’eau,
  • 2 à 3 cuillères à café de gros sel de mer (sans additifs),
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude à mélanger.

Il vous faudra une poire ou une seringue pour vous administrer ce mélange.

Vous pouvez également adopter une bonne qualité de vie :

  • Buvez au minimum 1,5 litres d’eau par jour.
  • Assurez-vous de bien aérer votre logement ainsi que de bien humidifier son atmosphère.
  • Évitez de fumer ou de subir du tabagisme passif.
  • Pensez aux huiles essentielles pour assainir l’atmosphère.

D’autres traitements peuvent être nécessaires comme des décongestionnants ou des antibiotiques. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider