Sommaire

 

Une maladie allergique peut s’exprimer durant la vie professionnelle, dans différents métiers qui mettent en œuvre les 455 substances identifiées comme allergisantes.

Les secteurs du nettoyage, de la santé, de la coiffure, de l’agroalimentaire, de l’industrie mécanique et du bâtiment représentent 70 % des asthmes professionnels (affections respiratoires) et 60 % des dermatoses professionnelles (affections de la peau).

Les allergies professionnelles touchent une population jeune, entre 35 et 40 ans. On peut aménager un poste de travail pour réduire la durée et la fréquence d’exposition de la personne allergique à la substance incriminée, mais la plupart du temps il faut changer de poste de travail, voire de métier.

Manifestations des allergies professionnelles

Les substances allergisantes de contact sont bien souvent d’abord irritantes :

  • Il apparaît un eczéma sur les mains, des crevasses au niveau des articulations, la peau épaissit sur le dessus de la main, sèche et se fissure.
  • L’intérieur des mains, la pulpe des doigts s’affine et se fissure. Une fois la barrière dermique rompue, une infection peut s’installer.
  • L’asthme professionnel est souvent précédé par la rhinite (nez qui coule ou qui se bouche). C’est un signe précurseur. Une toux à répétition s’installe et le diagnostic peut être tardif en hiver.
  • C’est bien souvent un EFR (exploration fonctionnelle respiratoire) qui permet de diagnostiquer l’asthme.

On distingue :

  • Les allergies respiratoires : les principales causes des allergies respiratoires sont la farine, les produits de coiffure et les ammoniums quaternaires présents dans les produits ménagers d’entretien. Ces deux dernières causes sont en augmentation.
  • Les allergies cutanées : les dermatoses sont dues aux conservateurs, parfums, biocides, métaux, les additifs du caoutchouc, et les résines époxy.

Quels professionnels concernés par les allergies ?

Allergie professionnelle du boulanger

Les allergènes présents sont les farines, les levures et les poudres de fleurage. Le poste de travail du boulanger doit être ventilé afin d’éviter la suspension dans l’air de ces éléments.

Il est possible d’installer un extracteur au dessus du poste de fleurage du pain, au dessus du poste de façonnage du pain et à la sortie des fours. Voici quelques habitudes qui limitent aussi l’empoussièrement et font partie de la prévention quotidienne :

  • Remplir le pétrin d’eau puis de farine (et non l’inverse).
  • Fermer le couvercle du pétrin avant sa mise en route.
  • Utiliser un aspirateur manuel plutôt qu’une balayette pour nettoyer les plans de travail.
  • Laisser ses vêtements de travail sur place pour ne pas ramener les particules de farine dans sa voiture et à son domicile.
  • Se laver le nez avec une solution physiologique.

Coiffeur : allergies professionnelles

Les allergènes présents dans un salon de coiffure sont nombreux : persulfates, ammoniaque, eau oxygénée, sont des composants utilisés dans les produits de coloration, décoloration et permanente qui sont irritants et allergisants pour les voies respiratoires et pour les mains.

Une bonne ventilation et l’utilisation de gants appropriés (certifiés pour les produits chimiques) sont nécessaires. Vous pouvez :

  • Installer un extracteur au dessus des fauteuils qui accueilleront les clientes pour les colorations, décolorations, et permanentes.
  • Privilégier l’utilisation de shampoing avec peu ou pas d’ammonium quaternaire.
  • Shampouiner avec des gants.
  • Installer une ventilation générale dans le salon.
  • Changer de gants régulièrement, les enfiler sur des mains bien séchées.
  • Utiliser des pâtes plutôt que des poudres de coloration.
  • Réaliser la préparation des mélanges sous une hotte aspirante basse.
  • Nettoyer les bols de mélanges avec des gants.
  • Vous sécher soigneusement les mains.
  • Utiliser une crème barrière pour les mains (gants invisibles).

Allergies possibles de l’agent de propreté

Les allergènes fréquents sont les parfums et les conservateurs. Il est difficile de trouver des produits de nettoyage qui n’en contiennent pas, les fournisseurs se mobilisant plus sur le respect de l’environnement que sur le potentiel allergisant de leurs produits.

La protection des mains est la première prévention :

  • Évitez les gants à usage unique.
  • Privilégiez les gants à manchette, en caoutchouc ou vinyle, avec un intérieur textile.
  • Limitez l’utilisation de spray.
  • Séchez soigneusement vos mains.
  • Utilisez des produits avec moins d’allergènes.

Personnel de santé et allergies professionnelles

L’allergène est principalement le latex des gants, mais aussi les PHA (produits hydro-alcooliques) qui contiennent des parfums et des conservateurs :

  • Utilisez des gants en nitrile ou vinyle.
  • Pour les gestes de précision, les gants en latex déprotéinés sont une solution.
  • N'utilisez pas de gants poudrés (les poussières fines sensibilisent les voies respiratoires).
  • Utilisez les PHA en dernier recours (quand il n’y a pas de poste de lavage et séchage de mains disponible).

Ouvrier du bâtiment, de métallurgie et de carrosserie

Les allergènes sont nombreux, principalement dans les ciments, enduits et peintures. Ils provoquent des allergies de contact et respiratoires :

Allergies professionnelles de l’agriculteur

Dans ce domaine, les allergènes sont les produits phytosanitaires et les pollens :

  • Versez l’eau et ensuite, la poudre d’engrais dans le mélangeur (pas l’inverse).
  • Mélangez les produits miscibles dans l’eau avec le couvercle fermé.
  • Équipez la cabine du tracteur d’une ventilation avec un filtre à pollens.