Sommaire

 

Le nickel est un métal que l’on trouve en quantité variable dans de nombreux objets du quotidien, souvent sous forme d’alliage, mais aussi dans les aliments et l’eau du robinet. Les sels métalliques sont aussi allergisants et se forment sous l’action d’une oxydation.

L’allergie au nickel est une maladie qui s’installe progressivement, à force de contacts réguliers. Sa prise en charge ne nécessite pas une éviction stricte mais plutôt une somme de mesures d’éviction qui permettront un équilibre en dessous de son seuil de réactivité.

Un traitement médicamenteux peut-être nécessaire pour diminuer le taux de nickel absorbé dans le corps. Ce médicament est antabuse (il provoque un malaise s'il est associé à l’alcool). Petit tour d'horizon.

Comment se manifeste l’allergie au nickel ?

On naît rarement avec une allergie au nickel, elle se manifeste plus tard, de plusieurs façons :

  • par son contact : plaques rouges sur la peau, démangeaisons, eczéma de contact ;
  • par son ingestion : urticaire, fortes bouffées de chaleur, démangeaisons.

Le nickel peut se retrouver dans plusieurs aliments : les haricots verts, les petits pois, les épinards, les oignons, les tomates, le cacao (chocolat), le hareng, les huîtres, le thé et le café, la mayonnaise, les poires et les pommes.

Le taux de nickel de ces aliments est augmenté par leur cuisson dans des récipients inoxydables, qui contiennent également du nickel.

Pour une meilleure qualité de vie, ses aliments sont à éviter ou à modérer.

Objets contenant du nickel

Le nickel peut également se retrouver dans certains objets :

  • les bijoux fantaisie en plaqué or ou en argent ;
  • les bijoux de piercing ;
  • les boucles de ceinture et boutons de jeans ;
  • les œillets des chaussures ;
  • les ciseaux, aiguilles de couture, épingles à nourrice ;
  • les clés de maison ;
  • les prothèses dentaires ou orthopédiques ;
  • les montures de lunettes ;
  • les ustensiles de cuisine en inox ;
  • les brosses de mascara ;
  • les chaussures en cuir teintées en noir.

Nickel : dans le maquillage aussi

Le nickel est aussi présent dans le maquillage comme pigment de couleur. C’est lui qui fait les noirs profonds des eyes liner, des mascaras et des crayons contour des yeux.

Les oxydes de fer (CI 77491, 492, 499) contiennent des traces de nickel. Ils sont à limiter à un seul sur la liste des ingrédients quand on est allergique au nickel. Les fabricants, par souci d’économie, réunissent tous les pigments de la gamme sur une même étiquette et un seul packaging pour 26 crayons différents.

Le discernement et l’essai sont alors obligatoires. Les flacons de vernis à ongles ont des billes de métal pour assurer une parfaite homogénéité. Ces billes contiennent du nickel.

C’est la somme de tous ces contacts journaliers qui fait qu’une personne allergique dépasse son seuil de réactivité. Il est possible de faire des choix, de donner des priorités, mais c’est un apprentissage de soi et de son allergie qui s'avère très long.