Sommaire

La sinusite allergique n’est pas facile à diagnostiquer car souvent cachée par une rhinite allergique associée. Il s’agit de l’inflammation des muqueuses des sinus de façon durable.

Toutes les infos dans notre article.

Symptômes de la sinusite allergique

La sinusite allergique peut engendrer une variété de symptômes localisés autour de la sphère ORL mais également les poumons :

  • Au niveau du crâne : céphalées frontales, sensation de « yeux qui tirent » derrière le lobe oculaire, migraines.
  • Au niveau des yeux : larmoiements et conjonctivite.
  • Au niveau du nez : écoulements purulents et nez bouché.
  • Au niveau des poumons : toux rebelle due à l'écoulement de mucus dans l'arbre bronchique.

Qui est concerné par la sinusite allergique ?

Les adultes et les enfants qui ont des allergies aériennes comme les pollens, les poils d’animaux, les moisissures.

La sinusite allergique peut rester latente alors que la rhinite semble bien contrôlée.

Elle se manifeste par épisodes douloureux aigus.

La fosse nasale partage le visage verticalement. De chaque côté de cette fosse médiane, il y a trois étages de « cornets » qui ont une fonction de turbines : l’air inspiré part en tourbillon, se réchauffe, s’humidifie dans ses cornets avant de redescendre dans l’arbre bronchique, correctement préparé en température et humidité.

Les sinus sont les cavités tapissées d’une muqueuse de ces cornets. Les sinus communiquent avec la fosse nasale.

L’air inhalé par le nez contient des poussières, des pollens, des particules. Les allergènes se déposent sur la muqueuse et une inflammation allergique se déclare. La muqueuse est plus fragile et une infection virale ou bactérienne peut se surajouter.

Sinusite allergique : comment la soigner ?

En prévention

Pour prévenir la sinusite allergique, voici quelques conseils :

  • Le lavage régulier du nez, avec une solution physiologique ou légèrement enrichie en magnésium et en sodium, permet un meilleur écoulement du mucus et une circulation de l’air facilité.
  • La prise d’anti-histaminiques permet de réduire les symptômes.
  • L’immunothérapie allergénique attaque le problème à sa source en réduisant la réponse allergique du système immunitaire.

Il est toutefois indispensable de réaliser un traitement de fond afin d'améliorer la qualité de vie des personnes concernées en réduisant la fréquence et l'intensité des crises. Ce type de traitement de terrain est tout à fait possible avec des traitements naturels à base de plantes et/ou d'huiles essentielles.

Consulter la fiche pratique Ooreka

En curatif

En curatif, voici les solutions :

  • La corticothérapie réduit l’inflammation.
  • Si la sinusite est en épisode aigu, des antibiotiques peuvent être nécessaires pour combattre l’infection bactérienne.

Quand la sinusite devient chronique, l’inflammation de la muqueuse ne se résorbe plus, les tissus s’épaississent et les parois des cornets se rapprochent. L’air circule plus difficilement et la chirurgie peut être alors nécessaire pour réaménager l’ouverture des cavités des sinus, éliminer les polypes de la voie nasale et permettre une meilleure circulation de l’air.

Cette opération a lieu en hospitalisation de jour.