Sommaire

Les tests épicutanés, ou « patch tests », sont utilisés par les dermatologues pour identifier le coupable en cas de réaction allergique provoquée par un contact avec une substance particulière.

Découvrons leur principe et la façon dont le spécialiste interprète les résultats.

Qu'est-ce qu'un test épicutané ?

Le contact avec des produits utilisés au quotidien, dans la vie personnelle ou professionnelle, peut entraîner une réaction allergique chez certaines personnes, responsable d'un eczéma de contact.

Pour identifier le composé responsable de ces désagréments, le médecin allergologue dispose d'un outil efficace : les tests épicutanés :

  • L'allergologue, en fonction des détails fournis par son patient lors d'une discussion approfondie, va déterminer quels sont les composés à tester. Il dispose pour cela de batteries de tests spécialisés à un domaine : par exemple des allergènes potentiels associés aux cosmétiques, ou aux médicaments, etc.
  • Il peut le compléter en intégrant des substances que le patient lui-même lui fournit, qu'il utilise régulièrement.
  • Le médecin doit parfois se rapprocher des services consommateurs des marques de ces produits, pour en obtenir la composition précise et tester chaque ingrédient de manière individuelle.

Test épicutané : déroulement

Au cours d'un rendez-vous chez l'allergologue, celui-ci va mettre en place les produits testés. Il existe différents types de dispositifs, dont la présentation varie : l'allergène est contenu dans de petits carrés ou des cupules, que le médecin vient plaquer sur la peau, dans le dos.

L'ensemble est fixé pour rester parfaitement en place en général pendant 48h. Les douches et bains sont interdits durant cette période, pour éviter tout glissement.

Test épicutané  : lecture des résultats

Un second rendez-vous est donc fixé deux jours après la mise en contact avec les allergènes potentiels. L'allergologue retire les tests en prenant soin de marquer, directement sur la peau, l'emplacement de chaque produit testé.

Un troisième rendez-vous, le lendemain ou le surlendemain, permet de lire le résultat : soit une absence de réaction, soit une réaction d'irritation, soit une réaction allergique.

Classification des réactions aux tests épicutanés

Des spécialistes du domaine - rassemblés au sein du groupe de recherche international de dermatite de contact - ont établi une grille de lecture de référence pour aider les allergologues à interpréter les résultats des tests cutanés.

Le test est dit :

  • « douteux » en cas de simple érythème (rougeur) ;
  • faiblement positif (+) lorsqu'un érythème est associé à un œdème (gonflement) ;
  • fortement positif (++), lorsqu'il associe aux signes précédents la présence de vésicules (de petites « cloques ») ;
  • violemment positif (+++) quand il y a en plus formation de bulle(s).

Syndrome de la « peau excitable »

Il arrive qu'une réaction particulière se produise, elle est surnommée « dos en colère » (« angry back ») et se traduit par l'apparition de multiples rougeurs dans le dos, associées à des démangeaisons, qui peuvent contrarier la lecture des résultats.

Ceci se produit généralement lorsque la dernière poussée d'eczéma était trop rapprochée des tests. Ils doivent alors être reprogrammés ultérieurement.