Sommaire

La macroglossie - une langue trop volumineuse - est un signe accompagnant certaines maladies congénitales, ou qui survient brutalement en réaction à un produit donné.

Faisons le point sur ce symptôme et découvrons de quelle façon rétablir la situation.

Qu'est-ce que la macroglossie ?

La macroglossie correspond à une augmentation de la taille de la langue : elle paraît disproportionnée par rapport à la bouche, qui a du mal à la contenir. Elle peut être constatée dès la naissance, ou n'apparaître que plus tard pendant l'enfance ou à l'âge adulte. Le spécialiste qui prend en charge ce trouble est l'oto-rhino-laryngologiste.

Macroglossie congénitale

Lorsqu'un bébé naît avec une langue volumineuse, on parle de macroglossie congénitale. Elle peut apparaître dans différents contextes :

  • en cas de maladie génétique comme la trisomie 21 ou le syndrome de Beckwith-Wiedemann (caractérisé notamment par une croissance excessive de différentes parties de l'organisme) ;
  • un développement très important des muscles : la langue comporte 17 muscles, en cas d'hypertrophie de ceux-ci, on observe un gonflement de l'organe ;
  • lors d'un angiome, une malformation qui affecte des vaisseaux sanguins ou lymphatiques.

Macroglossies acquises

Une macroglossie peut également apparaître plus tard au cours de la vie, de manière brutale ou progressive. Elle survient alors dans un contexte :

  • d'acromégalie, une maladie provoquée par un excès de production d'hormones de croissance ;
  • une production insuffisante des hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie) ;
  • le développement d'un abcès ou d'une tumeur de la langue ;
  • une glossite : inflammation de la langue ;
  • une réaction allergique, responsable d'un œdème de Quincke qui se traduit par un gonflement des tissus au niveau de la sphère buccale notamment.

Conséquences liées à la macroglossie

Au-delà de l'aspect esthétique, l'augmentation du volume de la langue a différentes répercussions sur l'organisme. Elle peut entraîner :

  • des difficultés à déglutir ;
  • une hypersalivation ;
  • des troubles de l'élocution ;
  • des ronflements et apnées du sommeil.

En outre, lorsqu'elle est congénitale, elle est souvent responsable de déformations au niveau de la mâchoire et des dents. De plus, comme la langue a tendance à sortir de la bouche, elle peut subir des blessures ou se dessécher.

Macroglossie : traitements

Le traitement va dépendre de l'origine du gonflement de la langue :

  • En cas d'allergie, la situation doit être prise en charge rapidement pour éviter l'obstruction des voies respiratoires. Le recours à une injection de corticoïdes ou d'adrénaline est dans ce cas indiqué.
  • En cas de glossite, des médicaments anti-inflammatoires sont prescrits.
  • Lorsqu'il s'agit d'une macroglossie congénitale, le recours à une intervention chirurgicale pour réduire la taille de la langue est souvent nécessaire. Elle pourra être couplée à une intervention visant à corriger les défauts visibles au niveau de la mâchoire, et d'orthodontie. Le chirurgien prend toutes les précautions possibles pour éviter d'endommager le nerf lingual et le canal salivaire. Une des complications possible de l'opération est la perte de mobilité de la langue (paralysie).