Sommaire

 

La plage est souvent synonyme de plaisirs, de soleil, de baignade, et de vacances ! Mais elle peut aussi causer des désagréments.

Parmi eux, l’allergie au sable, qui peut prendre différentes formes. Quelles sont les causes et les manifestations physiques d'une allergie au sable ? Ooreka vous dit tout !

Allergie au sable : quelles sont les causes ?

L’allergie « au sable » peut englober plusieurs allergies :

  • au sable directement, par contact avec ses grains (à noter tout de même que c’est un phénomène rare, et mal connu) ;
  • aux animaux présents dans le sable, comme les acariens, et plus précisément leurs déjections ;
  • ou encore à des polluants présents dans le sable (détergents, hydrocarbures, etc.).

À la plage, on peut aussi être allergique au soleil, à des piqures d’insectes, ou encore à des éléments présents dans l’eau (des micro-algues, des polluants, etc.). 

Symptômes d'une allergie au sable

S’il s’agit d’une allergie au sable directement (encore une fois, cette allergie reste mal connue et à priori rare), ou de polluants ou autres composés chimiques présents dans le sable, il s’agit d’une allergie de contact, dont les signes sont :

  • des rougeurs au niveau de la peau ;
  • un suintement ;
  • l’apparition de vésicules ;
  • des démangeaisons.

On parle de dermatite (ou dermite) de contact allergique, ou d’eczéma allergique de contact.

Si les responsables de l’allergie sont les acariens cachés dans le sable, les signes sont ceux d’une allergie respiratoire : avec une rhinite, une conjonctivite ou encore de l’asthme.

Rappelons que l’allergie est une réaction anormale du système immunitaire contre des éléments étrangers (en l’occurrence les allergènes) qui sont pourtant inoffensifs. Elle implique des cellules du système immunitaire.

Celles-ci fabriquent des anticorps contre l’allergène lors d’un ou de plusieurs contacts avec lui (on dit qu’elles sont sensibilisées à l’allergène).

Puis lors des contacts suivants, la réaction allergique a lieu. Les cellules du système immunitaire libèrent de l’histamine et d’autres composés inflammatoires, provoquant les symptômes de l’allergie.

Allergie au sable : que faire ?

La première des choses à faire est d’identifier l’allergène, pour éviter ensuite d’être en contact avec lui. Pour ça, l’allergologue a recours à des tests cutanés ou encore sanguins. Ensuite, il peut proposer de prendre des médicaments antihistaminiques ou des corticoïdes.

Une autre solution consiste en la désensibilisation du patient à l’allergène, en l’exposant graduellement à des doses croissantes de l’allergène en question. Le but étant de permettre à son organisme de le tolérer.