Sommaire

 

L'allergie à la cannelle n'est pas très fréquente mais comme toute allergie, elle peut être à l'origine de manifestations gênantes voire graves qui imposent de bien l'identifier et, le cas échéant, prendre les mesures nécessaires.

Faisons un point sur les allergies et, plus spécifiquement, sur les symptômes et traitements de l'allergie à la cannelle.

Qu'est-ce qu'une allergie ?

Allergie IgE dépendante

L'allergie IgE dépendante est une réaction immunitaire déclenchée par l'organisme contre une substance étrangère appelée allergène. Elle met en jeu des anticorps appelés immunoglobulines E ou IgE, qui intéragissent spécifiquement avec certaines régions de l'allergène.

L'apparition d'une allergie IgE dépendante nécessite deux étapes distinctes :

  • La sensibilisation lors de la première rencontre de l'organisme avec l'allergène : pour la cannelle, elle se fait par ingestion, contact cutané ou inhalation. Elle entraîne la sécrétion des  IgE spécifiques qui circulent dans le sang et se fixent sur les mastocytes, cellules présentes dans la peau et les muqueuses.
  • La réaction allergique au cours des rencontres ultérieures avec l'allergène : la fixation de l'allergène sur les IgE spécifiques fixés sur les mastocytes, entraîne la libération d'histamine et de cytokines pro-inflammatoires, responsables d'une réaction allergique plus ou moins vaste.

Autres types d'allergie

D'autres types d'allergie non dépendante des IgE, entraînent des manifestations retardées.

On distingue parmi celles-ci la réaction d'hypersensibilité retardée dont les manifestations se produisent secondairement après l'exposition à l'allergène, plusieurs heures voire plusieurs jours après.

Elle entre en jeu dans certaines allergies cutanées de contact.

Manifestations cliniques de l'allergie à la cannelle

Allergie alimentaire et respiratoire

Les réactions allergiques peuvent se traduire par divers symptômes de gravité variable, dont le délai d'apparition varie d'une dizaine de minutes à quelques heures après le contact :

  • Signes cutanéo-muqueux : œdème des paupières, urticaire. L'œdème de Quincke est un œdème laryngé responsable d'une obstruction des voies respiratoires. C'est une urgence médicale.
  • Signes respiratoires : rhinite, conjonctivite, asthme.
  • Signes spécifiques de l'allergie alimentaire : syndrome oral de Lesoff dit syndrome oral allergique, se traduisant par une démangeaison et parfois un gonflement des lèvres, de la bouche et du pharynx, crampes abdominales, diarrhées, nausées vomissements, flatulences.
  • Signes généraux : choc anaphylactique, réaction généralisée brusque et grave pouvant engager le pronostic vital, associant souvent éruption cutanée diffuse, œdème muqueux, bronchospasme et hypotension artérielle, défaillance d'organe. Il constitue une urgence médicale. 

Réactions croisées et allergie de contact

La cannelle est parfois impliquée dans des allergies croisées notamment avec les pollens d'armoise.

Une allergie de contact se traduit par une rougeur (érythème), des vésicules, une desquamation, un œdème. Ces lésions apparaissent au niveau de la peau (dermatite du contact) ou de la muqueuse buccale (stomatite de contact) qui ont eu un contact direct avec l'allergène.

Allergie à la cannelle : comment fait-on le diagnostic ?

Le diagnostic est fait par le médecin allergologue. Ce dernier réalise d'abord une enquête sur les antécédents personnels ou familiaux d'allergie, la nature des aliments suspectés, les symptômes et leur reproductibilité, le contexte de survenue.

Des examens complémentaires sont réalisés afin de prouver qu'il existe une sensibilisation à l'allergène :

  • Les tests cutanés (prick-tests, patch-tests) sont souvent difficiles à interpréter en raison de la disponibilité et de la qualité des réactifs. De surcroît, la cannelle est irritante pour la peau ce qui peut fausser les tests. 
  • La recherche d'IgE spécifiques de l'allergène suspecté dans le sang.

La seule véritable preuve de l'allergie est apportée par le test de provocation orale réalisé en milieu hospitalier : il est proposé en seconde intention en cas de négativité des premiers tests, sauf lorsque l'histoire clinique est très parlante.

Autre option en cas d'allergie digestive, le test de provocation labiale consiste à mettre en contact l'aliment avec le bord inférieur de la lèvre. 

Traitements de l'allergie à la cannelle

La cannelle est une épice extraite de l'arbre cannelier, extraite sous forme de poudre obtenue à partir de son écorce ou d'huile essentielle obtenue à partir des feuilles :

  • La cannelle est utilisée dans l'industrie pharmaceutique, agroalimentaire mais aussi cosmétique.
  • Elle est d'ailleurs reconnue parmi les causes d'asthme professionnel aux protéines alimentaires.
  • Le risque est en effet augmenté dans certaines professions comme la restauration ou la cosmétologie. 

Le traitement est basé sur :

  • L'éviction de la cannelle et de tout produit pouvant en contenir. Cela implique de bien lire les compositions des produits alimentaires, compléments alimentaires et cosmétiques.
  • Le traitement symptomatique peut soulager les symptômes, il comprend des antihistaminiques ou parfois des corticoïdes par voie orale, ainsi qu'un bronchodilatateur pour les crises d'asthme.
  • En cas de risque de réaction grave de type anaphylaxie, la personne doit disposer près d'elle, une trousse d'urgence comprenant un kit d'adrénaline injectable.