Sommaire

 

Les allergies alimentaires concernent comme leur nom l’indique les réactions du système immunitaire contre un aliment. Ce sont les enfants, de moins de 4 ans, les plus touchés, même si tout le monde à tout âge peut être concerné.

L’allergie au citron est une allergie alimentaire. Quelles sont ses causes, comment se manifeste-t-elle et comment y faire face ? On vous donne toutes les réponses dans la suite de notre article.

Allergie au citron : quelles sont les caractéristiques ?

L’allergie au citron est une allergie dite alimentaire qui se caractérise classiquement par une hypersensibilité du système immunitaire face à un élément du citron.

Les symptômes sont très variés et peuvent concerner la peau, le système respiratoire, le système digestif ou cardiovasculaire :

  • Les manifestations cutanées : des plaques rouges et blanches sur la peau, des démangeaisons, une enflure au niveau des yeux, des paupières, du visage, voire de la langue, de l’urticaire.
  • Les manifestations respiratoires : difficulté à respirer, respiration bruyante et/ou sifflante, sensation d’avoir la gorge serrée.
  • Les signes digestifs : comme des diarrhées, des crampes abdominales, des vomissements, des nausées, des difficultés à avaler.
  • Les signes cardiovasculaires : comme une chute de la pression artérielle ou des étourdissements.

Causes de l'allergie au citron

L’allergie au citron, ou plus précisément à l’acide citrique qu’il contient, peut survenir après que quelqu’un ait mangé, inhalé ou touché du citron.

Il ne faut pas confondre allergie et intolérance alimentaire. Dans le dernier cas, il s’agit d’une incapacité à supporter un aliment pris en une quantité habituellement toléré par les autres.

Mais le système immunitaire n’est pas en jeu, et c’est là toute la différence. Comme dans toute allergie, le système immunitaire est en jeu :

  • Quand la personne entre en contact avec l’allergène, son corps le considère comme un élément étranger et veut le combattre.
  • Cette première étape est appelée sensibilisation : le corps fabrique des anticorps spécifiques contre l’allergène en question.
  • Lors des contacts suivants, le corps reconnaît l’allergène et le système immunitaire libère des prostaglandines et de l’histamine, provoquant ainsi les symptômes de l’allergie : c’est la réaction allergique.

Allergie au citron : que faire ?

Le médecin peut proposer des solutions pour apaiser les symptômes : des médicaments antihistaminiques ou des corticostéroïdes.

Il peut aussi proposer une désensibilisation à l’allergène, on expose alors de manière graduelle l’organisme à l’allergène pour qu’il le tolère mieux.

Il existe des moyens de prévenir les allergies, dès la naissance :

  • privilégier l’allaitement maternel ;
  • introduire les aliments solides et notamment les aliments potentiellement allergène un par un, en suivant les recommandations du pédiatre quant à l’ordre à respecter ;
  • ou encore ne pas s’exposer à la fumée secondaire (ni plus tard au tabagisme).