Sommaire

 

L’allergie aux sulfamides (classe d'antibiotiques) est courante dans l’allergie médicamenteuse car les sulfamides sont préconisés dans un large spectre de maladies. Une allergie médicamenteuse est un effet indésirable qui induit une réponse immunitaire spécifique à un médicament. 15 % de la population générale rapportent une allergie aux antibiotiques, pourtant 5 % d’entre elles seulement sont diagnostiquées comme une authentique allergie. Le degré de sévérité va du simple désagrément au risque vital, en passant par des séquelles irréversibles.

Allergie aux sulfamides : que sont les sulfamides ?

Il y a trois types de sulfamides : anti-infectieux, diurétiques et hypoglycémiants.

Sulfamides anti-infectieux

Ils sont utilisés pour lutter contre le paludisme, la toxoplasmose et ont une action antiparasitaire.

Sulfamides diurétiques

Ils sont utilisés dans le traitement de longue durée de l’hypertension artérielle.

Sulfamides hypoglycémiants

Ils sont indiqués en cas de diabète sucré non insulino-dépendant.

Symptômes de l'allergie aux sulfamides

Troubles gastro-intestinaux

Les troubles gastro-intestinaux sont essentiellement des diarrhées et des vomissements.

Troubles cutanés

Ils concernent 47 % des cas et consistent en de l'urticaire (plaques rouges qui démangent et se déplacent) ; un érythème (lésion dermatologique).

Ces symptômes sont les plus courants et ne mettent pas en jeu le pronostic vital de la personne.

Choc anaphylactique

Le choc anaphylactique se manifeste 10 à 30 minutes après l’ingestion du médicament. Il faut aussitôt utiliser un stylo auto déclenchant d’adrénaline et se rendre aux urgences.

Les réactions cutanées sont parfois tardives, une à deux semaines après le début du traitement ce qui rend le diagnostic potentiellement difficile.

Cas des réactions les plus sévères

Dans les cas des réactions les plus sévères, on peut constater :

  • un syndrome de Stevens-Johnson ;
  • une nécrolyse épidermique toxique (TEN) ;
  • une DRESS (Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms).

Les sulfamides sont les premiers médicaments en cause dans les érythèmes pigmentés fixes. Ceux-ci surviennent 48 heures après le début de la première prise de médicament.

Ces réactions allergiques sont très graves.

Comment soigner l’allergie aux sulfamides ?

Il est important de faire un diagnostic rapide auprès d’un allergologue et d’éviter cette classe d’antibiotiques.

Signaler cette allergie dans le carnet de santé, le dossier médical du médecin traitant et tout document visible (carte à porter sur soi, bracelet). Un sticker autocollant sur une vitre de la voiture, le casque du vélo ou de la moto peut être utile aussi, si la personne allergique est inconsciente au moment où les secours la prennent en charge.

Il est possible d’induire une tolérance aux sulfamides en milieu hospitalier, car ces classes d’antibiotiques sont très utiles pour lutter contre certaines bactéries.