L'allergie aux aliments

Écrit par les experts Ooreka

 

Une allergie fréquente

Environ 3 % des adultes et 8 % des enfants présentent une allergie à certains aliments. Le nombre de personnes touchées est en constante augmentation, la prévalence globale des allergies étant passée de 4 % dans les années 1960 à 30 % dans les années 2000, et elle pourrait atteindre 50 % en 2050.

L'allergie aux aliments se déclare après le deuxième contact avec l'aliment en question. De très faibles quantités d'allergène suffisent pour déclencher une réaction allergique.

Les symptômes de l'allergie aux aliments

Les réactions allergiques déclenchées par un aliment peuvent survenir rapidement après l'ingestion (dans les deux heures suivantes) ou de façon retardée jusqu'à 48 heures après.

Les manifestations de l'allergie sont diverses :

Elles peuvent même être graves :

Principaux allergènes

Les principaux allergènes responsables d'une allergie à un aliment sont :

Bon à savoir : les obligations d'information sur les allergènes présents dans les produits alimentaires ont été renforcées par le décret n° 2015-447 du 17 avril 2015. Ainsi, depuis le 1er juillet 2015, la présence éventuelle d'allergènes doit être mentionnée sur les denrées alimentaires préemballées ou à proximité lorsqu'elles ne sont pas préemballées.

Diagnostic d'une allergie à un aliment

Le diagnostic d'une allergie aux aliments est fait après interrogatoire (recherche des aliments présents dans les plats précédant la réaction allergique et non habituellement consommés par la personne). La confirmation de l'allergène se fait grâce aux tests cutanés.

Une fois l'allergène identifié, il faut bannir l'aliment de son alimentation.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !