Sommaire

Les allergies authentiques aux antibiotiques sont plus rares qu'on ne le pense.

De nombreuses personnes pensent être allergiques à un antibiotique après l'apparition de symptômes faisant penser à une réaction allergique. La plupart du temps, elles ont présenté une éruption cutanée en même temps que la prise de l'antibiotique ou quelques jours après. Pour qu'il s'agisse d'une authentique allergie, il faut que les symptômes soient dus à un mécanisme immunologique. Un allergologue peut faire un bilan.

Lire l'article Ooreka

Quelle est la fréquence de l'allergie aux antibiotiques ?

La prévalence de l'allergie à la famille des pénicillines (classe des bétalactamines) est de 0,4 à 10 %.

La prévalence de l'allergie aux quinolones est de 0,1 à 2 %.

La prévalence de l'allergie aux macrolides est de 0,5 %.

La prévalence de l'allergie aux sulfamides est de 10 %.

Comment se manifeste l'allergie aux antibiotiques ?

L'allergie aux antibiotiques peut se manifester de différentes façons et peut être fonction du mode d'administration. L'administration d'un antibiotique peut se faire par voie orale, parentérale, ou par application d'un topique.

Une réaction immédiate, moins d'une heure après l'administration de l'antibiotique, prédit une authentique allergie. L'allergie se manifeste alors par :

Une réaction retardée, entre 72 heures et sept jours après la prise du médicament indique un risque moins élevé et l'utilisation d'un autre antibiotique après un bilan allergologique est possible. L'allergie se manifeste par :

  • Une éruption cutanée pigmenté sur le torse ;
  • Une éruption urticarienne avec fièvre et douleurs articulaires (maladie sérique) ;
  • Une néphrite interstitielle ;
  • Une fièvre médicamenteuse.

Une allergie à authentifier

Les allergies aux antibiotiques doivent être authentifiées par des tests cutanés chez un allergologue et selon le cas de tests de provocation en milieu hospitalier. En effet, trop d'allergies aux antibiotiques n'en sont pas. Le risque est de se priver d'un médicament important pour soigner certaines infections.

L'administration fréquente de traitements antibiotiques durant la petite enfance augmentent le risque d'avoir :

Par ailleurs, les personnes qui ont suivi un traitement antibiotique à base de fluoroquinolones, de sulfamides, de céphalosporines, de nitrofurantoïne/méthénamine ou de pénicillines à large spectre (type amoxicilline) présentent un risque très augmenté de lithiase urinaire, notamment les patients jeunes. Ce risque reste significatif jusqu’à 3 ans après le traitement.

Traitement de l'allergie aux antibiotiques

Le traitement dépend de la gravité des symptômes présentés. L'éviction de la famille d'antibiotiques doit être indiquée dans le dossier médical de la personne allergique et une déclaration doit être faite au réseau de pharmacovigilance. 

Il sera prudent pour la personne allergique de porter sur elle une carte de déclaration d'allergie médicamenteuse.