Sommaire

Les causes de l'allergie résultent de la rencontre entre notre système immunitaire et de nouvelles substances présentes dans notre environnement. On dénombre plus de 400 allergènes mis en cause dans les allergies les plus courantes. Ce n'est pas la portion d'allergènes mis en contact avec l'organisme qui déclenche ou pas une allergie. Les réactions allergiques étant produites par notre système immunitaire, une toute petite quantité suffit.

Il est possible de "reprogrammer" son système immunitaire avec l'immunothérapie spécifique, l'induction de tolérance, ou la mise au repos de l'organisme par éviction de l'allergène.

Naissons-nous ou devenons-nous allergique ?

Les deux solutions sont possibles. On nait ou on devient allergique, et à tous les âges de la vie.

Prédispositions allergiques

Quand une personne est allergique parce qu'elle est prédisposée, on parle d'atopie. Son système immunitaire déclenche une réaction exagérée lorsque qu'une substance entre dans l'organisme, comme il le ferait pour un microbe. Cette rébellion est familiale et s'exprime par une allergie respiratoire pour l'un, par une allergie alimentaire pour un autre et par un asthme pour un troisième.

La maladie allergique n'est pas à strictement parler héréditaire. On parle plutôt d'une maladie épigénétique : il s'agit d'une prédisposition familiale augmentée ou diminuée par des facteurs environnementaux. Ce qu'une personne mange, boit, respire, en tel endroit, à tel moment de sa vie, peut influencer l'expression de certains gènes dans l'organisme et faire le lit de maladies.

Devenir allergique

Une personne peut devenir allergique sans l'avoir été auparavant lorsqu'elle manipule régulièrement une substance allergène. On répertorie tout un ensemble de maladies allergiques professionnelles induites par le contact régulier avec des allergènes.

Causes de l'allergie : présence d'un allergène

Un allergène est une substance naturelle ou chimique. Ce peut être un aliment, un pollen, un médicament, un parfum, un métal, de la poussière, un détergent, un venin d'insecte, de la teinture à cheveux, des phanères d'animaux. La plupart des allergènes sont d'origine naturelles. Le label AB et les mentions "bio" ne prédisent pas l'absence d'allergènes.

De façon très générale, voici les différentes familles d'allergènes :

  • pneumallergènes ;
  • trophallergènes ;
  • venins ;
  • médicaments ;
  • métaux ;
  • conservateurs et parfums.

Les pneumallergènes

Les pneumallergènes peuvent être responsables de réactions allergiques plus violentes s'ils sont mis en présence de facteurs environnementaux comme la pollution.

Il s'agit :

Les trophallergènes

Les trophallergènes provoquent des allergies alimentaires. Généralement, il s'agit des produits suivants :

L'industrie agro-alimentaire peut transformer des parties d'aliments pour des besoins technologiques qui seront plus allergisantes. C'est le cas des isolats de blé.

Les venins

Les venins proviennent des piqûres de :

  • guêpes et frelons ;
  • abeilles ;
  • moustiques.
Lire l'article Ooreka

Les médicaments

Il s'agit :

  • des antibiotiques ;
  • des produits anesthésiants ;
  • des produits de contraste iodés.
Par ailleurs, la prise de médicaments antiacides et d’antibiotiques au cours des 6 premiers mois de la vie favorise considérablement le risque de développer des allergies. Cette augmentation du risque est observée pour toutes les pathologies d’origine allergique et plus particulièrement pour les allergies alimentaires avec les anti-H2 et les anti-acides, et pour les allergies non alimentaires avec les antibiotiques (asthme, anaphylaxie, rhinite allergique, conjonctivite allergique).
Lire l'article Ooreka

Les métaux

Il peut y avoir également des allergies aux métaux et notamment avec :

  • le nickel ;
  • le chrome ;
  • le cobalt ;
  • le platine.

Les conservateurs et parfums

Dans la famille des conservateurs et parfums, on rencontre les allergènes suivants :

  • le phénoxyéthanol ;
  • les parabènes ;
  • le MIT ;
  • les formaldéhydes ;
  • le quaternium ;
  • les fragrances.

En cosmétique, on répertorie 98 allergènes de contact majeurs.

Allergènes du monde animal et végétal

Un allergène organique comporte une ou plusieurs familles de protéines auquel le système immunitaire va réagir. L'allergologie moléculaire les a classé en 25 familles moléculaires :

  • les protéines de transfert lipidique (LTP) ;
  • les profilines ;
  • les tropomyosines ;
  • le PR10 ;
  • les polcacines ;
  • le lipocaline ;
  • l'albumine ;
  • les chitinases ;
  • etc.

C'est avec cette classification qu'il est possible de faire le lien entre plusieurs allergènes de natures différentes (syndrome pollen/aliment, syndrome porc/chat, latex/aliment…). On parle d'allergies croisées.

Allergènes inorganiques

Un allergène inorganique comporte des composés qui vont s'oxyder au contact de la peau ou de l'air. Cet allergène déclenche des réactions allergiques de contact.

C'est le cas des métaux dans les pigments de couleurs (chrome, cobalt, titane, mercure) et des halogènes dans les produits de contrastes iodés.