Rhinite allergique

Écrit par les experts Ooreka

 

L'allergie peut se manifester sous différentes formes :

Qu'est-ce que la rhinite allergique ?

La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse nasale suite à une sensibilisation par un agent allergisant. Le plus souvent, l'agent responsable de cette allergie est volatil, c'est-à-dire qu'il est présent dans l'air que l'on respire.

il s'agit :

  • de pollen (arbres, graminées herbacées)
  • d'acariens
  • de moisissures
  • de squames d'animaux (chat, chien, cheval)

Lorsque l'allergène entre en contact avec les muqueuses du nez  et des voies respiratoires, le système immunitaire se défend en déclenchant une réaction inflammatoire. Cette réaction entraîne la dilatation des vaisseaux sanguins et l'augmentation des sécrétions qui vont conduire à l'apparition des symptômes de la rhinite allergique.

La rhinite allergique peut être le seul signe de l'allergie ou être accompagnée d'autres symptômes comme une conjonctivite allergique et si la maladie n'est pas suivie et traitée de l'asthme allergique. Il est important de consulter un allergologue afin d'éviter une aggravation, lente mais sûre, des symptômes de l'allergie.

Bon à savoir : la rhinite allergique mal soignée est le terrain d'autres allergies qui se développeront comme l'allergie alimentaire (syndrome pollen aliments).

La rhinite, une affection de plus en plus fréquente

La rhinite allergique est de plus en plus fréquente et les signes semblent être plus prononcés qu'auparavant.

Plusieurs raisons explique ce phénomène

  • L'augmentation de la pollution avec émission de gaz à effet de serre et du réchauffement climatique.

Les végétaux étant plus agressés par ces deux phénomènes, ils produisent des quantités de  pollens (leurs organes reproducteurs) beaucoup plus importantes que par le passé et sur des périodes beaucoup plus longues.

  • Pour faire des économies d'énergie, les maisons construites dans les années 70 étaient extrêmement isolées, en dépit de la circulation naturelle de l'air. Ces constructions ont produit beaucoup de moisissures.
  • Les Français ont de plus en plus d'animaux de compagnie (chien, chat)
  • L'atopie (le fait d'avoir des parents ou des grands-parents allergiques) est en augmentation

La rhinite allergique toucherait à l'heure actuelle près de 40 % des adultes.

De plus, alors qu'habituellement la rhinite allergique apparaissait entre 5 et 20 ans, elle peut désormais apparaître à l'âge adulte sans que la personne n'ait présenté de tel symptôme durant son enfance.

Les signes de la rhinite allergique

Les principaux signes de la rhinite allergique sont :

  • éternuements en salves
  • obstruction nasale ou impression de « nez bouché »
  • écoulement nasal clair
  • démangeaisons nasales

On parle de rhinite allergique saisonnière pour les allergies au pollen car elles surviennent chaque année à la même période et de rhinite perannuelle ou chronique pour les autres allergènes.

Les facteurs aggravants de la rhinite allergique

Certains facteurs sont connus pour aggraver la rhinite allergique. Il s'agit de tous les facteurs qui agressent la muqueuse nasale comme :

  • l'exposition à la fumée de cigarette, particulièrement durant la première année de la vie
  • l'exposition à d'autres irritants contenus dans l'air comme la pollution, les gaz d'échappement, l'utilisation d'aérosols dans les habitations, les parfums d'intérieur...

Comment soigner la rhinite allergique

Il existe des traitements symptomatiques comme les anti histaminiques et les corticoïdes locaux. les sprays nasaux contiennent souvent les deux associés.

On peut traiter la rhinite allergique avec l'immunothérapie spécifique. Ce traitement dure entre 1 et 3 ans et permet l'attenuation notable, voire la disparition de la rhinite allergique.

L'allergologue peut proposer

  • des injections d'allergènes préparés specialement pour l'individu (APSI)
  • une solution sublinguale d'APSI
  • des comprimés pré établi pour les pollens

 

 

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !