Allergies respiratoires

De la crise d'éternuements aux difficultés respiratoires, les allergies respiratoires sont plus ou moins importantes.

Causes de l'allergie respiratoire

L'allergie respiratoire est déclenchée suite à un contact avec un composant contenu dans l'air, appelé allergène.

Ce composant peut être du pollen, des acariens, de la poussière, des poils de chat, etc.

Allergies respiratoires

Types de ces allergies

On distingue deux types d'allergies respiratoires :

  • la rhinite allergique :
    • inflammation de la muqueuse nasale ;
    • allergènes les plus fréquents :
      • pollens volatils (arbres, feuilles...) : allergie provoquée par le pollen des arbres, arbustes, plantes en suspension dans l'air ;
      • plumes et poils d'animaux : plumes d'oiseaux, poils de chat...
      • acariens :
        • insectes invisibles à l'oeil nu ;
        • on les trouve dans les lits, oreillers, moquettes, rideaux...
  • l'asthme allergique :
    • constriction des voies respiratoires.
    • allergènes les plus fréquents :
      • acariens ;
      • pollen ;
      • latex :
        • substance produite par certaines plantes ;
        • on en trouve dans les fruits exotiques ;
        • on en trouve dans tous les matériaux et objets qui contiennent du latex : gants de latex, gommes, tétines de biberon, préservatifs...
      • aliments : œufs, fruits à coque, protéines de lait de vache...
      • médicaments : antibiotiques, anti-inflammatoires, aspirine, anesthésiques...

Symptômes des allergies respiratoires

L'allergie respiratoire peut causer de nombreux symptômes :

  • La rhinite allergique touche surtout la muqueuse nasale :
    • nez qui coule ;
    • nez qui se bouche ;
    • démangeaisons nasales ;
    • yeux gonflés et irrités ;
    • éternuements.
  • L'asthme provoque des symptômes liés à la respiration :
    • sifflements ;
    • essoufflements ;
    • toux ;
    • sensation de blocage de la poitrine.

Traitements de ces allergies

Pour traiter l'allergie respiratoire, différents traitements existent :

  • tests : quand une personne présente des symptômes d'allergie respiratoire, ces tests permettent de déterminer à quel composant la personne est allergique ;
  • éviction : le traitement le plus simple est de supprimer le composant allergène, par exemple passer régulièrement l'aspirateur en cas d'allergie à la poussière ;
  • traitement médicamenteux : si l'éviction n'est pas suffisante, un antihistaminique (médicament limitant les effets de l'organisme face à l'allergène) doit être prescrit.

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !